Accueil
Cambo les Bains
Adresses utiles
Arts
Marianne
Urbanisme
Architecture
Hôtellerie
 
Piments Espelette
Cerises Itxassou
Myrtilles



 

 

 

Fonds écran
Liens
 
Thermes
Trajets
Cartes et plans
Météo
 
Crédits
Contacts

 

 

 

 



La cerise D’Itxassou

Alimentait les foyers Bayonnais au 19 siècle en produisant jusqu’à 300 tonnes,
par saison.
Une période de production de type vivrier, d’autoconsommation et avec beaucoup de monde sous le même toit de ces grosses bâtisses basque.
Les données économiques ont changées en 60 ans. Le produit agricole comme l’artisanal ou l’industriel doit générer du « revenu »
Les vergers doivent devenir rationnel ou disparaître.Sous cette évidence un groupement de environ 12 producteurs c’est constitué dans les années 90 et ont organisés un programme de replantation facile à récolter. La nécessité d’un verger piéton était d’actualité avec des portes greffes nanisant comme tabel ou maxma venu de la région du var, et des greffons prélevés sur les variétés anciennes du pays basque


Fleurs de cerisiers

Variétés
Elles sont au nombre de trois à Itxassou

Peloa
. Pas dans l'air du temps. Plutôt molles au jus très coloré, presque noir. Difficiles à transporter. Se consomme en fruit, rapidement, ou en confiture.

Xapata. Elle est jaune-orangée. Son jus est très clair. Cette cerise est très agréable à croquer mais la mode est plutôt au noir. Quant a la confiture, elle est plutôt claire ou marron.

Beltza
. Noire comme son nom l'indique en basque est toute petite. Elle est utilisée pour la confiture. Cette fameuse confiture qui a bénéficié d'un grand phénomène de mode. On la marie avec le fromage de brebis. Un dessert typique du pays Basque et probablement du milieu agricole, est de prendre un « goûter » presque un dîner avec fromage de brebis et confiture noire ; de cerises ou de myrtilles, du domaine Xixtaberri, très goûteuse.

Les restaurateurs du pays basque, malheureusement pour les producteurs locaux, servent de la confiture de cerise noire issue de cerises de Grèce.

Le plus grand exportateur de cerises est la Grèce.
Pour des raisons de coût de main d’œuvre que tout le monde comprend, les confituriers travaillent très majoritairement cette cerise de Grèce.
La réglementation du travail étant plus exigeante en France jamais les producteurs ne pourront produire les quantités compétitives importées.
Il reste pour maintenir ces plantations dans l’intérêt de tous, à se transformer en cueilleur de quelques heures ou d’une journée comme il est possible de cueillir sa myrtille au domaine Xixtaberri sur la base de métayage, moitié / moitié, ou à 2€ le kilo selon le moment de la saison: site pour contact:
www.xixtaberri.com Bientôt du goji à récolter



© - Copyright cambo.info